Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur Silence

25 Juillet 2013 , Rédigé par MarieCornaline Publié dans #Nouvelles

Il est froid, léger et souple comme un nuage, sauf que lui ne pleure jamais. Cet imperturbable individu ne craint rien, ni personne et encore moins l’orage.

Ces explosions de bouts de ciel l’enivrent même d’une certaine joie. Il aime à se prélasser dans cette étrange atmosphère de fête foraine onirique. Les éclairs sont pour lui des mets des plus délectables ; quelles que soient leurs saveurs, il n’en fait toujours qu’une bouchée. Et le tonnerre, ce vieux tambour désaccordé, l’entraîne dans une chorégraphie digne d’un danseur à électrodes : un pas, un spasme, une saccade.

Vous devez vous demander qui peut bien être ce drôle de personnage. Je vous présente donc Monsieur Silence. Ce Monsieur a élu domicile en chacun de nous et a pour mission une œuvre capitale : ouvrir les yeux de nos oreilles.

Il va et vient entre notre ventre et notre cerveau. Il aime à voguer dans nos entrailles. Les émotions qui s’y cachent le fascinent. Il y voit clair, lui, dans ce foutoir, et savez-vous pourquoi ? Parce qu’il est électron libre. Il ne dépend ni du mental, ni de l’affect. Ceux-ci ne sont pour lui que de simples objets d’études, des ateliers, des amphithéâtres, des décors…

Sans égo ni attente, il comprend beaucoup de choses, des choses que tel un professeur consciencieux, il tente de nous enseigner. Mais ces démarches restent souvent vaines car nous sommes de très mauvais élèves, bien trop dissipés, disloqués, dispersés. Nous ne l’écoutons pas, nous ne l’entendons pas, nous allons même jusqu’à ignorer son existence.

Il faut dire aussi que sa bougeotte chronique et le vacarme de sa bicyclette ne nous aident pas à combler notre manque d’attention. D’ailleurs, d’où croyez-vous qu’elle vient l’expression « avoir un petit vélo dans la tête » ? D’une simple image qui se serait posée là de façon hasardeuse ? Bien sûr que non ! Elle provient du tintamarre du vélo de Monsieur Silence. Vélo qui, à l’inverse de son propriétaire, est très sensible à l’orage. Les fils du temps, de nos tempêtes et de nos tourmentes ont fini par le repeindre en rouille mais aussi par le faire grincer.

Pourquoi donc Monsieur Silence a-t-il besoin d’un moyen de locomotion me direz-vous ? Tout simplement pour mener à bien sa mission.

Nos émois sont telle une casserole de vin chaud le cul posé sur la gazinière. Ca chauffe lentement, libère des fragrances épicées qui nous bercent et nous emmènent toujours un peu plus haut vers d’autres galaxies. Mais il arrive parfois qu’enivrés par la sensualité de cet envol, nous perdions vigilance et laissions libre champ à cette sournoise ébullition qui s’empresse, avec une vertigineuse vitesse toisant nos jambes, de faire jaillir notre précieux nectar.

Et nous le retrouvons visqueux et collé à la surface de la cuisinière, imbuvablement perdu.

Il ne vous reste plus qu’à imaginer que la casserole soit notre ventre et la gazinière notre cerveau.

La distance entre ces deux points sera toujours plus rapidement parcourue à bicyclette qu’à pieds. Ce gain de temps est donc un allié pour Monsieur Silence qui tâche de nous souffler quelques brises de murmures muets afin d’apaiser le feu.

Mais souvent, bien trop souvent, le bruit du vélo lui fait perdre l’équilibre et le sens de l’orientation. Il tourne en rond et se cogne dans nos limites crâniennes. Difficile pour lui de trouver une vacuité stationnaire dans nos méandres encéphaliques. Il s’essouffle, s’étouffe et quand il parvient enfin dans l’antre de notre limaçon, il y a trop de bruits extérieurs qui s’infiltrent, beaucoup trop. Et comme il ne sait pas crier, il abandonne et redescend dans nos entrailles en rêvant à sa prochaine bataille, sa future réussite. Il faut savoir que Monsieur Silence n’abandonne jamais.

Faisons honneur à ce merveilleux professeur. Devenons de meilleurs élèves et explorons notre monde intérieur.

Taisons-nous et caressons notre ventre, je suis sûre qu’un jour nous finirons par l’entendre, le chant de Monsieur Silence…

Chut….

hebergeur image

Partager cet article

Commenter cet article