Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décousu - Zob

10 Novembre 2012 Publié dans #Chroniques

Décousu - Zob

Si Zob en tant qu’écrivain n’accepte que les livres courts, apparemment il a choisi la même ligne de conduite pour son disque. A notre grand désarroi, il a produit un LP de 13 titres avec une durée d’écoute propre à l’EP.

Musicalement cet opus jongle entre le slam et hip hop. Les textes sont bourrés de cynisme et d’humour noir, marque de fabrique de ce cher Zob.

Son titre Décousu se rapporte à mon sens plus à une différence d’application dans l’achèvement des divers morceaux plutôt qu’à un contraste de ton ou de thématique.

Parce qu’on peut bien lui reprocher tout de même quelques onces de paresse. Certains morceaux semblent inachevés, tel que le prometteur La vie c’est Marc Lavoine, où une impatience s’empare de nous le long d’un refrain interminable pour retomber brusquement comme une crêpe trop cuite à l’écoute d’une fin subite.

Les textes achevés par contre sont très bien ficelés et nous font décrocher un rire, un sourire, une grimace, une réaction quoi.

Certains morceaux sont mêmes honteusement jubilatoires, tel que le somptueux Cocotte minute, criant de vérité, qui nous renvoie nos révolutions en charentaises à la gueule, ou Kiss kiss bisous, belle perle de cynisme sur le manque pathologique de reconnaissance et les amitiés d’intérêts.

Mais Zob peut aussi se révéler un véritable poète aux textes fragiles et touchants tel que Je ne verrai plus jamais comme avant, qui pour moi est le joyau de cet album.

Avec plus d’application ce disque aurait pu casser trois pattes à un canard, mais il lui cloue quand même le bec et c’est déjà pas mal.

Déjà publié chez le 09/10/2012 chez le patron presque fameux

Partager cet article

Commenter cet article